Formation auxiliaire de puériculture

Conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP)

 

La formation est réglementée :

 

  • Arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (abrogé au 30 juin 2022)

  • Arrêté du 07 avril 2020 relatif aux modalités d’admission à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture

  • Arrêté du 12 avril 2021 portant diverses modifications relatives aux conditions d'accès aux formations conduisant aux diplômes d'Etat d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture
  • Arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture

 

*********************************************************************

Capacité d’accueil de l’IFAP :

20 élèves

 

Durée de la formation :

11 mois (44 semaines ou 1540 heures)

La formation débute en septembre.

 

Organisation de la formation :

Formation théorique et pratique en institut ou à distance, comprenant 10 modules (770 heures ou 22 semaines)

+ Formation clinique en milieu professionnel, comprenant 4 périodes de stages (770 heures ou 22 semaines de 35H)

 

Présentation du diplôme :

Le DEAP est un diplôme d'Etat de niveau 4.

Ce diplôme repose sur 10 modules de formation permettant l'acquisition de 11 compétences (elles-mêmes réunies en 5 blocs).

 

Conditions pour intégrer la formation :

Être âgé de 17 ans au moins à la date de l’entrée en formation.

Aucune condition de diplôme n’est requise.

 

Voies d'accès à la formation :

Il existe trois voies d’accès :

  • La formation initiale

  • La formation professionnelle continue, sans condition d’une durée minimale d’expérience professionnelle

  • La validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAE)

 

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un entretien (de 15-20 minutes) afin d’apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation.

Ce dossier est constitué de:

  • Une pièce d’identité

  • Une lettre de motivation manuscrite

  • Un curriculum vitae

  • Un document manuscrit relatant, au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit un projet professionnel en lien avec les attendus de la formation. Ce document n’excède pas deux pages.

 

Selon la situation du candidat :

  • la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français

  • le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires, classes de première et terminale uniquement;

  • Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs);

  • Pour les ressortissants hors Union Européenne, une attestation du niveau de langue française requis C1 (lorsque le niveau de français requis ne peut-être vérifié à travers les pièces produites ci-dessus)

  • Le cas échéant tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive...) en lien avec la profession d’auxiliaire de puériculture.

Les attendus et critères nationaux sont les suivants :

 

Attendus :

Critères :

Intérêt pour le domaine de l'accompagnement et de l'aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité

Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal

Qualités humaines et capacités relationnelles

Aptitude à faire preuve d'attention à l'autre, d'écoute et d'ouverture d'esprit

Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer

Aptitude à collaborer et à travailler en équipe

Aptitudes en matière d'expression écrite, orale

Maîtrise du français et du langage écrit et oral

Pratique des outils numériques

Capacités d'analyse et maîtrise des bases de l'arithmétique

Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables

Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure

Capacités organisationnelles

Aptitudes d'observation, à s'organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail


Les connaissances et aptitudes peuvent être vérifiées dans un cadre scolaire, professionnel, associatif ou autre.

 

Allègement de la formation :

 

Art. 14. de l'arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au DEAP :

Sous réserve d'être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par l'arrêté du 7 avril 2020 modifié susvisé, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allégements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants :
1.   Le diplôme d'Etat d'aide-soignant ;
2.   Le diplôme d'assistant de régulation médicale ;
3.   Le diplôme d'Etat d'ambulancier ;
4.   Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (SAPAT) ;
5.   Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) ;
6.   Les diplômes ou certificats mentionnés aux articles D. 451-88 et D. 451-92 du code de l'action sociale et des familles ;
7.   Le titre professionnel d'assistant de vie aux familles ;
8.   Le titre professionnel d'agent de service médico-social ;
9.   La spécialité « Accompagnant éducatif petite enfance » du certificat d'aptitude professionnelle.
Les personnes susmentionnées bénéficient des mesures d'équivalences ou d'allégement de suivi ou de validation de certains blocs de compétences selon les modalités fixées à l'annexe VII du présent arrêté. Leur parcours de formation et les modalités d'évaluation des blocs de compétences ou des compétences manquantes en vue de l'obtention du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture sont définies dans ladite annexe

 

*********************************************************************

L’auxiliaire de puériculture travaille en équipe pluridisciplinaire sous la responsabilité d’un infirmier diplômé d'Etat ou de l'infirmière puéricultrice diplômée d'Etat.

 

L'auxiliaire de puériculture participe à la prise en charge de l'enfant bien portant, en situation de handicap, atteint d'une pathologie chronique ou en situation de risque d'exclusion ou de maltraitance.

 

L'auxiliaire de puériculture réalise deux types de soins : courant (dits "de la vie quotidienne") et aigus.

 

En tant que professionnel(le) de santé, l'auxiliaire de puériculture est autorisé(e) à dispenser des activités d'éveil et d'éducation et réaliser des soins d'hygiène et de confort pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de l'enfant, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier et des actes spécifiques définis prioritairement pour l'infirmière puéricultrice en collaboration et dans le cadre d'une responsabilité partagée.

Ses missions sont les suivantes :

  • Accompagner l'enfant dans les activités de sa vie quotidienne et sociale

  • Collaborer au projet des soins personnalisé dans son champ de compétences

  • Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel

 

L’Auxiliaire de puériculture exerce son activité dans les crèches, les haltes-jeux, les centres de Protection Maternelle et Infantile, les services de maternité, de médecine et chirurgie pédiatrique, les établissements de soins spécialisés au regard des 11 compétences suivantes (réunies en 5 blocs de compétences) :

  1. Accompagner l’enfant dans les actes essentiels de la vie quotidienne et de la vie sociale, personnaliser cet accompagnement à partir de l'évaluation de sa situation personnelle et contextuelle et apporter les réajustements nécessaires (Bloc 1)

    1 bis. Elaborer et mettre en oeuvre des activités d'éveil, de loisirs, d'éducation et d'accompagnement à la vie sociale adaptées à l'enfant ou au groupe (Bloc 1)

  2. Identifier les situations à risque lors de l'accompagnement de l'enfant et de son entourage, mettre en oeuvre les actions de prévention adéquates et les évaluer (Bloc 1)

  3. Evaluer l'état clinique d'une personne à tout âge de la vie pour adapter sa prise en soins (Bloc 2)

  4. Mettre en oeuvre des soins adaptés à l'état clinique de l'enfant (Bloc 2)

  5. Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant les techniques préventives de mobilisation (Bloc 2)

  6. Etablir une communication adaptée pour informer et accompagner la personne et son entourage (Bloc 3)

  7. Informer et former les pairs, les personnes en formation et les autres professionnels (Bloc 3)

  8. Utiliser des techniques d'entretien des locaux et du matériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés (Bloc 4)

  9. Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnement en lien avec l'entretien des locaux et des matériels liés aux activités de soins (Bloc 4)

  10. Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l'outil et les modalités de communication, les données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités (Bloc 5)

  11. Organiser son activité, coopérer au sein d'une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité/ gestion des risques (Bloc 5)

 

  Date de dernière modification :

 14/10/2021

© Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger | Partenaires | Mentions légales | Webmaster | Conception 2exVia avec MasterEdit ©

 

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée.


Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.