Dépôt de Sang

Informations

Que se passe-t-il lorsqu'un malade va être transfusé ?

Que va-t-il recevoir ?

Son état de santé nécessite, ou va nécessiter, impérativement l'utilisation de produits sanguins labiles : globules rouges (en cas d'anémie, d'hémorragie), plasma (en cas de troubles de la coagulation par exemple) ou plaquettes. Les produits qu'il recevra proviennent de donneurs de sang bénévoles et répondent à des normes obligatoires et rigoureuses de sécurité et de qualité.

 

Quels sont les risques connus ?

Le risque nul avec la transfusion (comme pour les autres traitements) n'existe pas. On parle alors de risque résiduel. Les effets secondaires peuvent être immédiats ou retardés.

En transfusion sanguine, le risque est dû principalement à:

  • des manifestations d'ordre immunologique: elles demeurent le risque transfusionnel le plus fréquent avec notamment des conflits immunologiques ou l'apparition d'anticorps dans le sang après transfusion. L'examen qui met en évidence ces anticorps s'appelle la Recherche d'Agglutinines Irrégulières (RAI), à réaliser 1 à 3 mois après transfusion.

  • des manifestations d'ordre infectieux : avec un risque, très faible, de contaminations virales et bactériennes. Depuis le 1er juillet 2001, le dépistage génomique viral est appliqué au virus du sida (VIH) et au virus de l'hépatite C (VHC) et depuis 2010 au virus de l'hépatite B (VHB). Pour la période 2014-2016, le risque résiduel est évalué à 1 contamination par le VIH pour 3,6 millions de dons, 1 contamination par le VHC pour 24 millions de dons et 1 contamination par le VHB pour 4,1 millions de dons.

A noter que tout effet indésirable qui surviendrait au cours ou au décours d’une  transfusion est recueilli et analysé par une structure d’hémovigilance dont dispose notre établissement.

 

D'autres risques peuvent-ils survenir ?

Toutes les mesures de prévention possibles ont été prises afin de réduire ces risques théoriques notamment dans la sélection des donneurs et dans la préparation des produits.

 

Que se passe-t-il lorsqu'un malade a été transfusé ?

Lors de son hospitalisation dans notre établissement, les soins qui ont été dispensés à un patient ont pu nécessiter l'administration de transfusions sanguines (concentrés de globules rouges, unités de plaquettes, unités de plasmas frais congelés).

Deux documents sont remis à la sortie de l'établissement à tout patient transfusé: un document comportant la nature et le nombre de produits sanguins labiles qui ont été transfusés pendant le séjour et une  ordonnance pour effectuer à distance de la transfusion une recherche d’agglutinines irrégulières (RAI), afin d’améliorer la sécurité d’éventuelles transfusions ultérieures.

 Conformément aux directives de la Direction Générale de la Santé, le patient est invité à prendre rendez-vous, dans un délai de 1 à 3 mois post transfusion, auprès de son médecin traitant ou d'un médecin de son choix, muni des résultats du contrôle post-transfusionnel.

 

Nous vous informons que le fait d'avoir reçu une transfusion sanguine contre-indique définitivement le don du sang pour un usage thérapeutique (Directive du 30 septembre 1997 à la Direction Générale de la Santé.)

Organisation

Équipe médicale
  • Chef de service: Dr Lydia Maisonneuve

 

Équipe médicale dépôt de sang
  • Dr Angélique Chauvineau Grenier,  Responsable du  dépôt de sang  et Correspondante local d'Hémovigilance

 

Tél.  01 49 36 74 04  

Fax. 01 49 36 73 92

 

  Date de dernière modification :

 13/05/2022

© Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger | Partenaires | Mentions légales | Webmaster | Conception 2exVia avec MasterEdit ©

 

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée.


Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.